miércoles, 13 de julio de 2011

Bienvenu(e)s




Bonjour tout le monde
voici le


PLAN DE COURS


UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL
DÉPARTEMENT D’ÉTUDES LITTÉRAIRES

Automne 2010
SIGLE : LIT 4155
TITTRE : Bande dessinée
PROF : Antonio Domínguez Leiva



Descriptif

S'initier aux principaux modes d'expression graphique de la bande dessinée. Comprendre leur insertion dans un projet narratif. Étude des différents genres qui ont marqué la bande dessinée. Analyse sémiologique des codes graphiques, iconiques et idéographiques d'un corpus varié. Structures visuelles du récit : case, bande, planche. Utilisation de matériel informatique (meuble multimédia).

Objectifs
Aux termes du cours l’étudiant(e) sera en mesure de :
Développer une réflexion personnelle sur la question des rapports entre texte et image dans la bande dessinée
Confronter différentes théories, approches et formes de la bande dessinée
Décoder les dispositifs scripturaux qui caractérisent la mise en écriture et en image de la bande dessinée
Comprendre les liens qui articulent l`évolution de la bande dessinée avec les mutations des cultures populaires.
Comprendre les enjeux des études de la bande dessinée

Contenu
La session s’articulera autour de deux grands axes.
Le premier, historique et théorique, s’attachera à détailler l’émergence, l´évolution et les différents avatars de la bande dessinée des pionniers de ce nouveau médium industriel (McCay, A. Raymond, etc) au triomphe des comic books, puis leur contestation par les comix undergound et leur métamorphose vers le graphic novel, mais aussi du format classique franco-belge (« 48CC ») à sa contestation par les albums « émancipés » des années 1960-1970 puis par l´écurie de L´Association, et enfin du manga classique vers son éclatement hypermoderne. D´autres traditions moins connues (notamment hispaniques) seront aussi évoquées.
Parallèlement à cette généalogie du médium et ses techniques d`écriture figurative, nous verrons comment cette nouvelle rhétorique iconographique se nourrit de l`apport structural de genres hégémoniques de la littérature populaire du temps, telles que le roman d`aventures, le roman feuilleton, le roman historique, le mélodrame, le roman gothique, la science-fiction, la fantasy ou les pulps superhéroïques mais aussi de la "haute culture" dans des aspects aussi divers que l´autobiographie, le roman érotique, la saga réaliste, etc.
Ces mutations des formes et des thèmes de la littérature d´expression graphique seront conçues à la lumière de l´histoire culturelle, de l´iconologie et des études imagologiques.
Dans un deuxième axe nous nous intéresserons, à partir de l`étude d`oeuvres concrètes qui illustrent la grande variété du IXe Art, aux dialectiques complexes qui le traversent, tiraillé qu´il est entre texte et image, parole et mythogramme, monstration et représentation, mutation et permutation, juxtaposition et coordination, linéarité et tabulation, champ et hors-champ, récit et anti-récit, répétition et variation, codification générique et innovation par hybridation des marqueurs structurels des différents genres, mais aussi vraisemblance et irréalisme, sentimentalisme et esthétique de la violence, tabou et transgression, propagande et distanciation, conformité et subversion.


Pédagogie :
Enseignements magistraux encourageant la participation des étudiants.

Modalités d’évaluation :
Deux travaux écrits avec une certaine liberté dans le choix des œuvres étudiées composent la note finale.
1. 40%, 8e semaine de cours, 5 à 7 pages, 1, 5 interligne
Soit le compte rendu critique d’une œuvre s’inscrivant dans la problématique du cours
Soit le compte rendu critique d’un essai portant sur la problématique du cours
2. 60%, 15e semaine de cours, 10 à 12 pages, 1, 5 interligne
Analyse d’une ou plusieurs œuvres en fonction de la perspective du cours
Conformément à l’énoncé des principes adopté par le Module et le Département d’études littéraires, l’évaluation des travaux tient nécessairement compte de la qualité de la langue : maîtrise des règles de syntaxe et de composition (organisation générale du texte), justesse et étendue du lexique, respect de l’orthographe.
Les étudiant(e)s qui le désirent peuvent récupérer leurs travaux de fin de session en remettant au professeur une enveloppe pré adressée et pré affranchie.

Bibliographie
Corpus

Minimum 6 œuvres à lire (les différents volumes d`une œuvre comptant comme une seule lecture)

McCay, Little Nemo in Slumberland L`intégrale, Milan
E. P. Jacobs, L`Enigme de l`Atlantide, Les aventures de Blake et Mortimer
Hugo Pratt, Corto Maltese en Sibérie, Casterman
Pratt/ Manara, Un été indien, Casterman
Guido Crepax, Histoire d`O, Delcourt
Enki Bilal, La trilogie Nikopol, Casterman
Bourgeon, Les passagers du vent (7 vols)
Jodorowsky/ Moebius L`Incal Intégrale, Les Humanoïdes Associés (6 vols)
A. Moore/ Gibbons Watchmen, Panini
A. Moore, From Hell, Delcourt
F. Miller, Dark Knight Returns, Marvel Panini
Clowes, Comme Un Gant De Velours Pris Dans La Fonte, Cornelius
R. Kirkman, Walking Dead, Delcourt (plusieurs volumes, au choix)
Spiegelmann, Maus L`Intégrale, Flammarion
Satrapi, Persepolis L`Intégrale, L`Association
David B. L`ascension du haut mal L`intégrale, L`Association
Osamu Tezuka, MW, 3 vols. Tonkam
Yukito Kishiro Gunnm, Glénat (9 volumes, au choix)
Neil Gaiman, Sandman (plusieurs volumes, au choix)
Miguelanxo Prado, Trai d`encre, Casterman
F. Schuitten et B. Peeters, Les cités obscures (plusieurs volumes, au choix)
Charles Burns, Black Hole, L`intégrale, Delcourt
Bechdel, Fun Home, Denoël


En anglais:
Garth Ennis et Steve Dillon Preacher, Vertigo (plusieurs volumes, au choix)
En espagnol:
Breccia/Oesterheld, El Eternauta, Norma Ed (edition partielle en francais L`Eternaute, Vertige Graphic; l`autre grand classique de Breccia est le rarissime Perramus)


Des documents complémentaires seront fournis sur le blog du cours http://coursbd.blogspot.com



Bibliographie critique
A lire obligatoirement
A. Baron-Carvais, La Bande dessinée, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2007 [1985]
P. Fresnault-Deruelle, La Bande Dessinée, Armand Colin, 2009

Complémentaire

Jan Baetens, Pascal Lefèvre, Pour une lecture moderne de la bande dessinée
Bruxelles Centre belge de la bande dessinée 1993
Javier Coma, El ocaso de los héroes en los comics de autor, (Península, Barcelona, 1984)
Umberto Eco: De Superman au surhomme, Paris, Grasset, 1993
Will Eisner, La bande dessinée art séquentiel Paris Vertige Graphic 1997

Mira Falardeau La bande dessinée au Québec Montréal Boréal 1994

Henri Filippini Dictionnaire de la bande dessinée Paris : Bordas c2005

L. Gasca, et R. Gubern, El discurso del comic. Madrid: Cátedra, 1988

L. Gervereau, Histoire du visuel au XXe siècle, Points, Seuil, 2003

Thierry Groensteen Système de la bande dessinée Paris Presses universitaires de France 1999

Francis Lacassin, Pour un neuvième art, la bande dessinée, éd. 10x18, Paris, 1971, rééd. Slatkin, Paris, 1982

Yves Lacroix Regards sur la bande dessinée Montréal : Les 400 coups 2005

Pierre Massart & al, La Bande dessinée à l'Université-- et ailleurs études sémiotiques et bibliographiques. Louvain-la-Neuve, Belgique : Université catholique de Louvain 1984

Scott McCloud, L’art invisible, comprendre la bande dessinée, Vertige Graphic, 1999

Benoît Peeters Lire la bande dessinée Paris : Flammarion 2002

Frédéric Pomier, Comment lire la bande dessinée? Paris : Klincksieck c2005

Jean-Bruno Renard La bande dessinée Paris P. Seghers 1985

Serge Tisseron Psychanalyse de la bande dessinée Paris Presses universitaires de France 1987

En anglais:
Randy Duncan, The Power of Comics: History, Form and Culture, Continuum, 2009

J. Heer, K. Worcester (éd), Comic book Studies Reader, U. P. Mississipi, 2008

Ann Miller, Reading Bande Dessinée, Critical Approaches to French language Comic Strip, Intellect, 2007

Douglas Wolk, Reading Comics: How Graphic Novels Work and What They Mean, Da Capo Press, 2008

D`autres indications bibliographiques seront fournies sur le blog du cours http://coursbd.blogspot.com